X

Folies électorales : le manuscrit de Codersac

Genre : Langue & société

Secteur : Littérature

Langue : Bilingue Occitan-Français

Aire culturelle : Gascogne

Année de parution : 2017

Créateurs: Escarpit, David

Editeur : Presses Universitaires de Bordeaux

i

Véridique récit en vers gascons et français d'une élection au Conseil général de la Gironde au XIXe siècle.
Au printemps de l’année 1860, une série d’évènements secoue le canton de Codersac, en Gironde. Au décès du conseiller général Rameau, entraînant des élections anticipées, viennent s’ajouter les élections municipales de la commune de Blonzac, une des plus importantes du pays. Dès lors tous les coups sont permis, et les candidats en lice ne reculent devant rien. Un seul but: la victoire, collective bien sûr, pour leur parti, mais de préférence individuelle. Corruptions, duels, fausses promesses, trahisons: une folie s’empare pendant quelques semaines du paisible canton girondin, dont le récit donne une image saisissante, grossie mais vraisemblable, des mœurs politiques locales. Découvert en 2006 à la faveur d’une vente aux enchères, le manuscrit « Codersac » est à ce jour une des plus longues productions en langue d’oc connues pour la région bordelaise. Codé, sans date, sans nom d’auteur, ce document énigmatique pose bien des problèmes de datation et d’attribution. Mais le sens du rythme, le talent de narrateur et l’humour décapant de son auteur en font une œuvre passionnante à lire en dehors de tout contexte historique. Menée tambour battant, cette épopée burlesque se conclut en apothéose par un Jugement dernier du plus pur délire. Le présent texte est une transcription fidèle du manuscrit tel qu’il nous est parvenu. Il est reproduit avec ses choix de graphie, ses fautes, ainsi que la traduction et les notes d’origine, l’ouvrage nous étant parvenu bilingue avec une version française en regard du texte occitan. Les notes de l’éditeur, ainsi que les rares parties de la traduction qui pallient les lacunes de l’original, sont présentées entre crochets.

Laissez votre commentaire

<