X

Jan dau Melhau

Estil : Cançon, Trad, Fòlc

Sector : Literatura

Domeni d'activitat : Cantaire, Musician, Contaire, Editor, Artista

Lenga : Occitan

Airal lingüistic : Limousin

i

Jan dau Melhau est né en 1948 à Limoges. Écrivain de langue occitane à géométrie variable (roman, nouvelles, contes, poèmes, épigrammes, aphorismes, recueils de chansons, de prières ou de proverbes, almanachs, etc.) et éditeur (Lo chamin de sent Jaume), il est avant tout homme de spectacle : musicien, chanteur, conteur, diseur, et à ce titre, il propose les prestations les plus diverses, de la chanson traditionnelle à ses propres créations, du récit mythique à ses contes absurdes, de la poésie des troubadours à celle de Marcelle Delpastre dont il fut l’ami et qu’elle institua son héritier.

Jan dau Melhau : quelques jalons



1972 : premières chansons (il en fera une bonne centaine, par périodes), premiers spectacle. Jusqu'en 1982, dix ans donc, avec son voisin et ami d'enfance, Serge Marot, ils formeront le groupe Los d'a roier et animeront veillées, bals, noces, etc.

1974 : vingt-et-une chansons pour enfants. 

À partir de 1977, il commence son travail sur la musique romane du Limousin : troubadours, musique liturgique de Saint-Martial de Limoges. 

Entre 1976 et 1991, il participe aux rencontres méditerranéennes de Marseille, Florence, Arles, Valencia, Saint-Jacques de Compostelle, Athènes, par ses spectacles et ses ateliers de vielle-à-roue ou de chant. 

1984 : création de sa maison d'édition : Lo chamin de Sent Jaume. 

Auteur de théâtre : « Cronicas per un vilatge mòrt » (1981), « N'autres tanben la revolucion » (1989) et adaptateur : « La Crotz erbosa » d'aprèp Marcel Fournier (1995), « Le Faussaire »  d'aprèp Jean Blanzat amb Jean-Claude Bray (1998). 

Entre 1992 et 1995, il travaille avec la danseuse flamande Nieke Swennen. 

Avec la troupe De tant de temps, il crée plusieurs spectacles poétiques puisés dans l'œuvre de Marcelle Delpastre, notamment « Lo Cocotin de l'argfuelh - La petite baie de houx » ( 1999). 

Autour de l'an 2000, pendant trois ou quatre ans, il écrit plusieurs spectacles pour l'argence Sirventes. 

2001 : la revue « Auteurs en scène » lui consacre un important numéro. 

À partir de 2004, il anime en Limousin des stages de chant traditionnel. 

Les principaux spectacles de chants de création de ces dernières années : 
2003 - Lo Diable es jos la pòrta
2006 - Mas si chantavas la vita. 
2011 - Jan dau Melheau chante Gaston Couté et Georges Brassens en occitan. 
2015 - Au naissent d'un trobaire. 
2017 - De quauques uns. 

2014 - La Velhada, monologue théâtral. 

Coordenadas de l'artista

Escrivètz a la Fabrica

<