X
NIVEAU D'OCCITAN
Bercé par les musiques d’Auvergne dès son enfance grâce à sa mère née dans la région sanfloraine , Didier PAUVERT entre dans le groupe folklorique d’Alfortville à l’âge de 10 ans pour s’initier aux danses auvergnates.

En 1975, il est revenu à Saint-Flour et commence à apprendre la cabrette avec l’abbé Odoul, à l’école de la Présentation. La même année, il entre au groupe folklorique « La Sanfloraine », et suit le stage annuel où il rencontre le cabrettaire Georges Soule et nombreux autres musiciens auvergnats de Paris . Il travaille ensuite longuement les styles des différents cabrettaires à partir d’enregistrements de Marcel Bernard, Jean Bergeaud, Pierre Ladonne père (qu’il eut l’occasion de rencontrer par la suite) sans oublier les plus anciens comme ceux d’Alard ou du célèbre Bouscatel…

Gagnant entre Juillet 1975 et Juillet 1978 plusieurs fois le premier prix du concours d’Aurillac dans la catégorie « confirmés » , il obtient la distinction de « Mestre Cabrettaire » en 1978 et est régulièrement appelé par la suite comme jury de concours ou comme formateur de stages, ce qu’il continue encore aujourd’hui. Grâce à l’étude de la cabrette, il commença très jeune à jouer avec différents orchestres et à être demandé par nombreux accordéonistes, comme Marcel Pelat et Charly Charbonnier, Guy Tardieu, Jean Pons, Nadine Amouroux, Louis Prunière, Fernand Constantin, Christian Peschel, Fernand et Laurent Mallet, et plus récemment Sylvie Pullès. Il eut l’occasion au fil des années d’enregistrer nombreux CD avec plusieurs de ces musiciens, ou d’autres comme Guylaine Laur, Sébastien Farge, Véronique Pomiès, Jo Sony, Sébastien PERRIN…

Toujours en cabrette, il a enregistré des cassettes d’apprentissage, associés à des cahiers de partition du répertoire traditionnel, véritable bible des élèves apprentis en cabrette.

Il se mit aussi à l’accordéon et au clavier à touches boutons dans les années 80. Avec l’accordéon, il participa à plusieurs projets musicaux, en accompagnant notamment des chanteurs comme Jean-Jacques Testud ou Nono Rouzaire dans les années 90 et fut « deuxième accordéon » de l’orchestre de Louis Prunière pendant des années. Il forma aussi un duo avec le cabrettaire Michel Esbelin, le duo « Esbelin-Pauvert », et un trio « Les Costauds de la Lune », avec le guitariste Patrick Desaunay se rajoutant au duo. Aujourd’hui, il joue du clavier avec un orchestre attitré, celui de Jean-François Mézy, qui tourne essentiellement en Lozère et en Aveyron, dans un répertoire trad-musette , ou variétés-musette.

Il continue aussi les formations avec Michel Esbelin et Patrick Desaunay.

Depuis 2008, il joue de la cabrette dans les « Collegas », un groupe qui revisite les morceaux traditionnels, avec Thierry Nouat à la vielle, Laurent Molinarie à l’accordéon, Jean-Christophe Peughère à la batterie, Frédéric Peltier à la basse, Didier Fraysse à la guitare électrique, Laurent Bec au clavier, et Eric Coudon au chant.

Source : http://lafeuilleamta.fr/2013/06/duo-pauvertesbelin/

Coordenadas de l'artista

15100 Saint-Flour, France
06 85 91 82 87

Escrivètz a la Fabrica

<