X
Laurence Bourdin (née en 1972) rencontre la vielle à roue en Périgord à l’âge de treize ans et commence en jouant le répertoire des musiques traditionnelles d’Occitanie. Sa formation instrumentale se fait auprès de divers maîtres: Michel Lemeur, Maxou Heitzen, Gilles Chabenat, Valentin Clastrier, Pascal Lefeuvre… Très vite elle découvre le potentiel musical extraordinaire de cet instrument et cherche à aborder d’autres répertoires :
  • la musique médiévale, Renaissance, arabo-andalouse et contemporaine avec le VIELLISTIC ORCHESTRA qu’elle intègre en 1996 ;
  •   es croisements avec le jazz et l’arrangement à partir des musiques traditionnelles avec Alain Gibert, Michel Marre ; en 1998 elle crée le groupe Kashmir Acoustic Quartet, fusion jazz rock et musiques traditionnelles ;
  • l’improvisation avec Sylvain Roux et Miqueu Montanaro, qui lui demande d’intégrer sa compagnie en 1999 et avec qui elle participe à des créations musicales sur divers continents (Colombie, Palestine, Maroc, Hongrie…). * la musique de chambre lorsqu’elle est invitée au Festival de Toulon en 2003 pour la création Mar Negra (quintette à cordes, vielle à roue et basson).
 
Après son premier solo EN PARTANCE au Festival de Parthenay, elle quitte son poste de chargée de mission et professeur de vielle à roue à l’Adda Lozère en 2002 pour se consacrer entièrement à sa carrière artistique, et notamment à la recherche et la composition sonores. Elle sort en 2005 son premier album solo UN GRAIN DE QUARTZ, dans lequel on découvre son monde musical très personnel, à la croisée des musiques traditionnelles et de la recherche électro.

Sa pratique musicale est parfois liée au théâtre ou à la danse contemporaine (musique de « Parle moi d’Amour » du Théâtre de Romette en 2007, Enfer en 2006 avec l’ARFI, Ménagerie de la Cie KOUBI en 2003), comme sur ses propres créations : HURDY POP et “Pendant que la Terre tourne…”, écrites pour trio de vielles à roue et danseurs hip-hop.

Elle est à nouveau invitée par l’ARFI en 2010 pour la création du tableau-concert A la Vie la Mort avec le Brüegel Quartet aux côtés de Jean Mereu, Jean Aussanaire et Bernard Santacruz (coproduction le Petit Faucheux à Tours, l’Opéra de Lyon et le Chantier à Correns).

En 2006 elle crée en Haute Loire la Cie GRAIN DE SON, qui est invitée par la Mission Départementale de la Culture en Aveyron en résidence diffusion-création (Ecorce de Montagne, création 2007).

En 2008, elle compose Résonances pour un trio à cordes un peu insolite (vielle à roue, piano et contrebasse) accompagné d’une création électroacoustique de JM Rivet (coproduction Grain de Son, Espace B.Vian St Etienne, Théâtre d’Yssingeaux, le Guingois, festival d’Arts Contemporains de St Privat d’Allier).

Toujours pour Grain de Son, elle crée en 2011 [Endicha de Liuresa] Au dire de la Liberté, création instrumentale et vocale contemporaine à partir de textes de Troubadours, pour trio piano-vielle-hautbois, récitantes et chœur d’enfants, avec la participation de la Maîtrise du Puy en Velay et le regard complice de Jean-Michel Bossini pour les arrangements (coproduction théâtre du Puy et festival d’Art Roman d’Issoire).

Coordenadas de l'artista

lobourdin[at]hotmail.com
04 71 61 06 95, 06 84 17 62 99

Escrivètz a la Fabrica

<