X

Dançar a la chantarèla

Genre : Folk, Trad

Langue : Bilingue Occitan-Français

Aire culturelle : Valadas occitanas (Itàlia)

Créateurs: Blu l'Azard

Editeur : Chambra d'Òc

i

De la chansonnette à la création contemporaine : c’est l’enchantement de la danse chantée.
De la musique pour danser, de la musique à écouter… la danse est ouverte à tous, mais on peut tout aussi bien écouter le concert, riche en surprises…

Les BLU L'AZARD proposent un spectacle musical appelé dançar a la chantarèla. Un spectacle captivant aussi bien à écouter qu’à danser en fonction du public. Des polkas, des valses, des mazurkas, des gigues et des courentes... le bal musette, précurseur du bal classique, les danses traditionnelles populaires, le bal folk européen, mais toujours avec la possibilité soit d’écouter, soit de danser. C’est un spectacle transversal. La musique et les chants selon les racines de la tradition, mais en plus, une large place est laissée à la créativité, à de nouvelles compositions et aux influences de différents styles où on privilégie l’aspect communicatif avec le public. Contes, histoires, présentations, anecdotes, sans rien enlever à l’espace musical. Les BLU L'AZARD se déplacent au théâtre, sur les planches, dans les places, les échoppes, ils demandent simplement un peu d’organisation et l’espace nécessaire aussi bien pour le public que pour le groupe, afin d’assurer une excellente réussite.

Le terme dançar a la chantarèla est occitan et fait référence à une tradition qui en italien s’appelle ballare cantando ou ballo cantato (danser en chantant ou la danse chantée). Cette façon de danser grâce aux voix des participants est très ancienne comme aussi danser sur le chant de musiciens extérieurs. Même s’il s’agit de coutumes déjà connues au sein de nombreuses autres cultures, chanter au bal était très diffus dans l’Europe moyenâgeuse et pendant la renaissance. C’est une tradition qui est documentée historiquement, à peu près jusqu’aux années quarante, et qui correspond à une période qui marque le changement le plus total, dans une grande partie de l’Europe. Mais si on y regarde bien, chanter en dansant continuera sans interruption, comme le témoignent les comptines, les rondes et les jeux d’enfants que l’on voit encore, sans savoir qu’ils sont peut être les porteurs de la plus ancienne des traditions, d’une certaine façon magiques.

Cette création a donné lieu à un CD : ENFESTAR.

Laissez votre commentaire

<