X

Louisa Paulin : Journal 1930-1936

Estil : Poësia

Sector : Literatura

Lenga : Bilingue Occitan-Français

Airal lingüistic : Lengadòc

Annada de parucion : 2018

Creator: Coston, Grégory (éd.)

Editor : Éditions Poisson Lune (81440 Montdragon)

i

Après dix-huit ans passés à Tulle comme institutrice, Louisa Paulin retrouve Albi en 1930, puis Réalmont, le village de son enfance, en 1932. Nostalgique du Limousin qui l’avait tant inspirée pour ses premiers écrits, elle se lance dans la rédaction de ce journal. Au fil des jours, elle y note ses observations sur le paysage, la vie au cœur du bourg ou encore ses activités et ses projets littéraires. Elle entame ainsi la reconquête de son « royaume » poétique, sur cette terre natale qui devient, peu à peu, sa nouvelle source d’inspiration. Bien qu’elle ne sache l’écrire, dès les premières pages, elle consigne quelques expressions en « patois » prononcées par un fermier, un voisin ou sa mère. Son intérêt pour sa langue maternelle croît au cours des mois, mais c’est à la suite d’un voyage en Catalogne, en août 1934, qu’elle décide de l’étudier. Elle transcrit alors ici ses premiers poèmes occitans, début d’une abondante production littéraire dans cette langue qu’elle ne cessera d’employer au côté du français, jusqu’à sa mort, en 1944. 
« Fais vœu, en ce dernier jour de mieux équilibrer ma vie et de ne pas renier le français, ma seconde langue qui m’a donné bien des joies. Il ne faut pas s’appauvrir sous prétexte d’enrichissement. » Louisa Paulin, Journal, 31 décembre 1934. 
Ce livre est le résultat d’une recherche menée parmi les manuscrits et publications anthumes de Louisa Paulin. De nombreux textes, dont certains oubliés ou inédits, ont été réunis autour de ce journal afin d’en mieux saisir le déroulement, mais aussi de mettre en lumière le cheminement artistique et spirituel de son auteur. À travers eux, on retrouve Louisa Paulin bien évidemment poète et prosateur, mais également chroniqueur littéraire ou ethnographe. Cette démarche s’inscrit dans le projet plus vaste d’une édition critique de cette œuvre qui reste encore trop peu connue de nos jours. Texte établi, annoté et présenté par Grégory Coston.

Daissatz un comentari

<