51 Patric La Vau / Patrick Lavaud
X

Patric La Vau / Patrick Lavaud

i

Pour Patric La Vau, faire un film en occitan est un acte politique. Par refus de l’uniformisation, par engagement, par amour pour la langue et la culture occitanes, il film des personnes que l’on pourrait penser d’un autre temps, d’un autre monde.
Des personnes âgées, parfois très âgées, dépositaires des dernières traces et des derniers savoirs de l’ancienne civilisation paysanne.
Patric La vau questionne leur humanité, s’intéresse à leur parcours de vie, leur façon d’être au monde, leur manière de faire, de penser, de sentir. Et c’est dans l’usage de leur langue maternelle, au sein des échanges, que se crée la confiance et la connivence : c’est en parlant enfin leur langue que Patric La Vau recueille auprès d’eux des propos simples, profondément sincères. Et l’expérience de chacun.e dans toute sa singularité exrime celle, collective, de toute une génération.

Filmar en occitan, perqué e com ?

« En raison d'un long processus historique d'interdiction officielle, de dévalorisation sociale puis de marginalisation des langues périphériques en France, la communication en occitan est aujourd'hui de plus en plus rare et fragile. ​
Beaucoup de locuteurs potentiels ont la compétence pour s'exprimer en occitan mais n'ont plus vraiment l'occasion sociale d'exercer cette compétence. Ce que résume la sociolinguistique par cette formule : "Parler ? Mais à qui ?". ​
En raison de l'effacement ou même de la quasi-disparition de la communication en occitan, filmer dans cette langue participe d'un acte de résistance politique et de sauvegarde d'un patrimoine immatériel en péril. Mon propos n'est donc pas de filmer la réalité des échanges langagiers des pays d'oc mais de favoriser et de recueillir une parole en occitan. » (Patric La Vau)

Filmographie :


- Lenga d'amor (2013, 52 min)
- Escotar los ausèths arribar (2017, 52 min)
- Micheu Chapduèlh, una pensada sauvatja (2018, 58 min)
- Yannick Jaulin, parlaè parlanjhe (2018, 54 min)
- Un casau e quate polas (2018, 52 min)
- Una granda taula (2019, 86 min)
- Au mièi de las vacas (2019, 65 min)
- Max Lafarga, enfachilhat de poësia (2020, 58 min)

Coordenadas de l'artista

Escrivètz a la Fabrica

<